Du nouveau pour le PTZ !!!

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt aidé par  l’Etat qui vous permet d’acheter votre logement si vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années, sous conditions de ressources.
Le montant du PTZ dépend de la zone où vous achetez votre logement.

Ce prêt ne peut financer qu’une partie de l’achat, il sera nécessaire de le compléter par un ou plusieurs prêts (tel que prêt d’accession sociale, prêt conventionné, prêt immobilier bancaire, prêt épargne logement ou prêt complémentaire) et éventuellement par un apport personnel.

Ce logement doit être neuf ou ancien avec des travaux.
Vos ressources ne doivent pas excéder un plafond, qui est en fonction de vos charges de famille et de la zone où vous voulez acheter.
Le montant des ressources prend en compte le revenu fiscal de référence auquel on ajoute ceux des autres personnes destinées à occuper le logement qui ne sont pas rattachées au foyer fiscal. L’année de référence à prendre en compte est l’avant dernière année précédant l’offre. Par exemple pour une offre de PTZ en 2017, les revenus pris en compte sont ceux de l’année 2015 indiqués sur votre avis d’imposition 2016.
Le PTZ peut financer la construction ou l’achat de tout logement neuf mais aussi l’achat d’un logement avec travaux importants ou la transformation d’un local, l’assimilant fiscalement à un local neuf.
Le montant du PTZ est plafonné à 40% du coût de l’opération (par exemple le PTZ sera au maximum de 60 000€ si le coût de l’opération est de 150 000€).
La durée de remboursement dépend de vos revenus et peut s’étendre sur 20 a 25 ans. Plus vos revenus sont élevés et plus la durée du prêt sera courte. Il y a 2 périodes, une période de différé pendant laquelle vous ne remboursez pas le PTZ (de 5, 10 ou 15 ans) et une période de remboursement du prêt, qui suit le différé et qui varie entre 10 et 15 ans.
Alors qu’est ce que le projet de loi de finances pour 2018 vient modifier dans ce dispositif ?
Le PTZ ferait l’objet d’une reconduction jusqu’au 31/12/2021.
Attention cependant car le PTZ ciblerait uniquement les zones A, Abis et B1 ( et la zone B2 mais unIquement durant l’année 2018)
Pour les logements anciens le PTZ ne devrait plus être proposé que pour les zones où le déséquilibre entre l’offre et la demande de logements est moins forte (zone B2 et C)

You may also like